AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Azilyss van Dock ~ [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azilyss van Dock
Mordu
avatar

Messages : 19
Messages rp : 4
Date d'inscription : 09/01/2011

Identification
Âge: 137 ~ 18 d'apparence
Statut:
Relations:

MessageSujet: ~ Azilyss van Dock ~ [Terminé]   Lun 10 Jan - 0:23

Personnage prédéfini ? : Nop'


Nom : van Dock
Prénom : Azilyss


Âge : D'apparence 17~18, 137 en réalité
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Rang : Mordue
Statut au sein du groupe : /


Physique : Azilyss a un visage plutôt fin, aux traits aigus et tranchants, à l'image de son regard, d'une couleur de saphir clair et glaçant. Ses lèvres, généralement figée en une moue lasse et mélancolique, ne lui attire pas toujours des élans de sympathie, mais lorsqu'un véritable sourire les éclaire, spectacle rare, le coup d'oeil en vaut la peine. Autrement, elle a hérité du teint cadavérique de celui qui l'a mordu, auquel s'accorde les mèches grises et blanches de sa chevelure de geai, chevelure qui paraît courte et masculine au premier regard, mais dont le souvenir de la longueur originelle est demeuré, par la natte qui tombe sur son dos. Son corps fin, aux muscles bien présents mais aisément cachés, a des allures androgynes dont Azilyss tire souvent profit, lorsqu'elle veut écourter les avances des rares individus que son air froid ne parvient pas à éloigner. Cet atout lui permet également d'alterner entre goût féminins et goûts masculins sans choquer son entourage. Entre robes, chemises, treillis, vêtements de tout siècle, une couleur revient cependant en force : le noir. Peut être parce qu'elle correspond à l'idée qu'Az se faisait des vampires avant d'en devenir un, ou simplement parce qu'elle l'attirait déjà avant. De plus, elle aime jouer avec le danger, briser ses côtes en les enfermant dans de tyranniques corset, enserrer son cou de colliers à pointes, et ses bras de lanières de cuir et de chaînes. Pour trancher avec ces habitudes vestimentaires sombres, il lui arrive également de se parer de teintes vives, mais rarement plus d'une ou deux journées. Ses pieds son continuellement cachés sous d'épaisses bottes cloutées, ou alors carrément nus. Azilyss se montre ainsi soit totalement entravée, soit totalement libre. Ayant honte de son corps, elle a cherché à le rendre plus attrayant à ses propres yeux en le tatouant par endroits. Par exemple, une plume dessinée s'enroule autour de son bras gauche. Les autres, étant donné qu'Az se déshabille rarement en présence vivante, sont généralement connus d'elle-même uniquement.

Caractère : Lunatique et rêveuse. C'est, en deux mots, ce qu'on peut dire d'Azilyss. Rêveuse, elle l'est toujours, qu'elle soit en colère, triste, euphorique ou en proie à l'ennui. Elle ne cesse de songer, de se remémorer son existence au travers des âges, de se rappeler les êtres qu'elle a rencontré, d'essayer de se souvenir de sa vie avant de goûter à l'immortalité. . . Lunatique, elle l'est justement au gré de ces songeries et réminiscences. Il est ainsi plutôt difficile de passer plus de trois heures avec elle sans remarquer les changements réguliers de son humeur. Cela effraie ou amuse, peu lui importe. Sous ses airs froids, Azilyss est un réalité une personne affectueuse et sympathique, à condition qu'elle se donne la peine d'être de bonne humeur. Elle parle peu aux inconnus, mais parfois, sous des poussées de curiosité, elle peut se montrer très enfantine et indiscrète. Avec ceux en qui elle a confiance, elle est totalement ouverte et détendue. Son caractère est donc un ensemble indéfinissable de tempéraments, influencé à la fois par la période de l'année, par le moment de la journée ou de la nuit, par la personne en la présence de laquelle elle se trouve, par sa faim et par les conditions météorologiques de l'environnement dans lequel elle se situe. Elle est aussi, malheureusement, assez naïve, mais lorsqu'elle se rend compte qu'on l'a trompée ou qu'on a fait du mal à quelqu'un qu'elle apprécie, sa passivité peut se briser instantanément et faire place à la fureur. Si la colère l'emporte, ses capacités physiques se décuplent et toute trace de prudence s'efface. Par la suite, les remords, plus ou moins importants, l'accablent souvent plusieurs jours après l'incident.


Histoire : 17 janvier 1871, Oxford, jour de pluie. L'enfant naît sans encombre, sans arracher au passage la vie de sa mère, par miracle. Son père lui donne le nom d'Azilyss, celui de sa propre sœur, disparue quelques jours auparavant. L'enfant grandit dans une famille aimante, entourée de sept frères et sœurs gais aux côtés de qui elle entreprend son apprentissage de la vie. Elle entre à l'école, se passionne bientôt pour les lettres, et poursuit ses études, grandissant dans son amour de l'art, de la littérature en général. Elle découvre les poètes maudits, les grands écrivains, puis se fascine tour à tour pour les peintre et les musiciens. Le ciel et la terre l'inspirent, les légendes, les faits divers relatés dans la presse anglaise façonnent ses goûts. Elle se lance dans la peinture, l'écriture, s'enferme des heures durant pour étudier ses passions. En 1882, elle fait la rencontre d'Elizabeth Howkins, jeune fille issue de la bourgeoisie. Son côté raffiné la différencie des manières un peu brutes d'Azilyss, mais les deux adolescentes se lient vite d'amitié. Elles grandissent ensemble, chacune apportant à l'autre un peu de son propre caractère, de ses propres intérêts. La complicité qui les lie prend les allures d'un lien sororal, lien qu'Azilyss sent brisé entre elle et ses véritables sœurs, plus âgées, déjà mariées pour la plupart et lancées dans leur vie de femmes au foyer bien rangées.
Elles se passionnent pour les mystères non élucidés et, la voie du journalisme leur étant fermement défendue par leurs familles respectives, elles décident tout de même, en 1887 de poursuivre leurs études à Londres dans l'espoir d'y rencontrer de futurs enquêteurs à même d'assouvir, à l'avenir, leur soif d'actualité et d'énigmes. Elles font là-bas la connaissance d'Albert et Peter Wood, frères jumeaux animés des mêmes passions. Les deux jeunes hommes viennent d'entamer leur carrière journalistique. Une forte amitié se lie entre les quatre jeunes gens. Azilyss et Elizabeth obtiennent d'eux leur quotta journalier de mystères, et initient en retour Albert et Peter aux bonnes manières qui leur attireront les faveurs des dames. Par ce marché, lorsque les terribles évènements de 1888 ébranlèrent Londres, les deux jeunes filles furent servies dans leur appétit vorace. Tenues au courant par leurs amis journalistes, elles se passionnèrent pour l'affaire de celui que l'on nommait Jack l'Eventreur, mais pressées par ces mêmes amis et par leur famille respective, elles furent contraintes de quitter Londres en vitesse.
A l'abri loin de la capitale, dans la paisible campagne anglaise, elles entretiennent alors une correspondance épistolaire avec les journalistes, pour rester au courant de l'affaire. Lorsque celle-ci s'estompe, leur passion, encore vive, ne les relâche pas. Elles reviennent à Oxford, rendre visite à leur famille, et tâcher de tuer le temps. Mais l'ennui et l'absence de nouveauté ne tardent pas à s'encrer profondément dans leur âme. C'est à cette époque qu'Az rencontre l'Originel qui devait par la suite la mordre...
La jeune fille, fiévreuse depuis la fin de l'enquête sur l'énigmatique tueur de Londres, se rend un matin de février 1889 au cabinet d'un docteur réputé, dans l'espoir d'obtenir de lui des calmants à sa douleur. Hélas, elle apprend là qu'elle n'est pas atteinte d'une simple fièvre, mais d'une maladie bien plus grave, déjà parvenue à un stade ou la guérison ne figure plus dans les possibilités. Lorsque le docteur, en désespoir de cause, lui propose de confier ses derniers espoirs à un de ses collègues aux tendances chamaniques, n'exerçant que dans l'ombre des ruelles mal famées d'Oxford, Azilyss, encore jeune et brûlante de vie, accepte sans tarder. Après tout, s'il s'avérait mauvais, elle décèderait conformément à son destin. Accompagnée par le médecin jusqu'à deux pas des appartements miteux où le chaman exerce sa fonction, aux premières heures du crépuscule, la jeune fille n'imagine pas, alors, ce qui l'attend. L'ambiance mystique, la pénombre plus épaisse encore à l'intérieur qu'à l'extérieur et l'odeur enivrante de l'encens mêlé à l'humidité amassée dans la chambre du sage suffisent à envoûter Azilyss, et à baisser sa garde. A cet homme étrange, au visage dissimulé dans l'ombre, que seule la lueur des chandeliers éclaire timidement, elle dévoile la vérité sur la maladie qui l'a saisie, l'absence de remède et d'espoir quant à sa guérison. A cet instant, tout le suis semble possible. Cet être sybillin aurait pu tout aussi bien se contenter de l'effleurer, elle s'en serait sentie guérie. L'attraction à laquelle il la soumet n'est pas un don humain, et la raison en est clair : il s'agit d'un Originel. Charmée et emplie de confiance à son égard, ignorante de sa nature véritable, Azilyss se laisse bercer par ses propos, par sa proposition étrange qui lui promet la fin de sa maladie. Après tout, il ne lui demande rien de plus que d'embrasser la chair de son cou. Ce contact seul, sa bouche divinisé par son esprit avide de mystère et de fantaisies, lui semble pouvoir guérir de la mort elle-même. Elle ne comprend qu'à l'instant où les lèvres glacées se posent sur sa peau que le baiser qu'il lui offre n'en ai pas un. Les crocs seuls la transperce mais l'écho de mille mâchoires lui déchire la gorge. Suffocante, immobile dans les bras du chaman, béate d'incompréhension devant son visage, où la beauté des traits se fond dans l'horreur du sang qu'il a puisé en elle, Azilyss réalise à peine la présence de la chaleur sur ses propres lèvres. Le poignet entaillé de l'Originel, appliqué contre sa bouche, épanche sur sa langue le sang soyeux et sacré qui changera son existence à jamais. Une douleur fulgurante lui traverse les veines et la transformation opère, tordant ses entrailles et son corps entier, bouleversant ses gènes jusqu'au plus secrètes.
Il lui faut par lui suite plus d'un mois pour se remettre des terribles assauts de souffrance dues à cette métamorphose. Aidée de l'Originel, elle s'accoutume à sa nouvelle vie, mais longuement brisée par le sentiment de culpabilité, elle décide de quitter Oxford à nouveau et ne plus jamais venir rendre visite à Elizabeth, qui la croit d'ailleurs morte. Cette décision est certainement la plus cruelle qu'elle ait dû prendre. Quelques années plus tard, l'Orginel, appelé par d'autres desseins inconnus, la laissa seule avec ses remords, sans but ni ami.

Autre ? : /


Dernière édition par Azilyss van Dock le Ven 21 Jan - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Originel
avatar

Messages : 1146
Messages rp : 42
Date d'inscription : 02/06/2010

Identification
Âge: 1947 ans.
Statut: Maître.
Relations:

MessageSujet: Re: ~ Azilyss van Dock ~ [Terminé]   Ven 21 Jan - 18:57

Bonjour et bienvenue officiellement parmi nous :3
Nous nous excusons pour le retard.

Ta présentation est en tout point bon, sauf deux petits points :
- Le fait que l'originel soit un docteur, car il faut qu'il agisse en pleine journée or bah cela est impossible...
- Ensuite lors de la transformation tu ne mentionnes pas le passage où l'originel lui donne de son sang or cela est primordial pour la transformation.

Bon courage o/

_________________

Amelia's Theme


Sign : Jezabell ♥️
Papaillon : Jack ♥️


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalition.bbfr.net
Azilyss van Dock
Mordu
avatar

Messages : 19
Messages rp : 4
Date d'inscription : 09/01/2011

Identification
Âge: 137 ~ 18 d'apparence
Statut:
Relations:

MessageSujet: Re: ~ Azilyss van Dock ~ [Terminé]   Ven 21 Jan - 21:49

Désolée pour ces erreurs, je viens d'éditer pour les corriger =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Originel
avatar

Messages : 1146
Messages rp : 42
Date d'inscription : 02/06/2010

Identification
Âge: 1947 ans.
Statut: Maître.
Relations:

MessageSujet: Re: ~ Azilyss van Dock ~ [Terminé]   Ven 21 Jan - 23:29

Mais ce n'est rien du tout ! ^^

Ça marche, maintenant !
D'ailleurs pas mal l'idée du chaman ! x)

Validée !
Je t'invite donc à faire une demande de lieu de vie <3

Bon rp parmi nous ! :3

Ps : Jack l'Eventreeeeeeeeeeeur **
*Paf*
Ps2 : En guise de statut, je te mets "Errante" pour le moment :3

_________________

Amelia's Theme


Sign : Jezabell ♥️
Papaillon : Jack ♥️


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalition.bbfr.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ~ Azilyss van Dock ~ [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Azilyss van Dock ~ [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coalition :: Préambule :: Les Personnages :: Présentations des Vampires :: Présentations des Mordus Validées-
Sauter vers: