AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edgar Van Drake
Humain
avatar

Messages : 11
Messages rp : 3
Date d'inscription : 21/01/2011

Identification
Âge: 25
Statut: Isolé...
Relations:

MessageSujet: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Sam 22 Jan - 18:24

Il se faisait discret depuis longtemps, dans cette zone désaffectée de l'usine. Et malgré cela, il luttait chaque jour pour éviter divers hooligans et autres voyous côtoyant ce lieu déserté depuis bien longtemps. Aiguisant son couteau de chasse, il se terrait, dans l'ombre, lorsqu'il ouï un bruit de pas près de lui. Stoppant son activité, il s'enfonça dans les ombres, ne laissant visible que deux yeux rouges dans les ténèbres d'un recoin perdu de la zone industrielle qui n'était autre que sa tanière. Ce bruit de pas était de plus en plus proche et, au fur et à mesure que les pas approchaient, la crainte envahissait notre scientifique qui se cachait dans le noir. Tenant fermement la garde de son couteau encore rangé dans son étui de cuir à l'arrière de sa ceinture, il attendait, tapi dans le noir. Mais son coeur battait la chamade, effrayé par ce qui allait suivre, malgré que tout laissait voir en lui un air agressif, ayant plus l'air d'un animal sauvage défendant son territoire que d'un humain parfaitement normal. Il se tenait presque accroupi au sol, appuyé sur ses jambes, attendant patiemment la venue de cet étranger qui semblait approcher, au vu du son des pas. Selon ses estimations, en ayant calculé l'ampleur du bruit et la résonance des pas, la personne devait être à une dizaine de mètres au plus. Un minuscule fil de lumière laissait entrevoir toutefois ses deux yeux rouges d'albinos, ce qui ne faisait que renforcer le caractère maussade et inquiétant de la scène.

En réalité, malgré ses airs offensifs, il était seulement effrayé. Effrayé comme un animal. Affamé, également, du fait que les denrées ne se fassent rares en ces temps-ci. Mais les pas approchaient... de plus en plus. Il finit par sortir une torche, composée d'un bâton de bois pourri par le temps et l'humidité et d'un linge imbibé d'huile qu'il enflamma. Pointant sa torche vers l'avant, son autre main toujours posée sur son arme, il s'exclama :


« Qui êtes vous ?! »


Sa voix était étrange, comme inquiète plutôt qu'inquiétante, plus craintive qu'inspirant la crainte. Toutefois, il est bien connu que la crainte peut pousser à de bien étranges choses... Notamment à l'autodéfense. Sa torche en main, les jambes crispées contre le sol, il pointa sa lumière vers l'inconnue qu'il tentait de dévisager, son visage étant toujours masqué par un voile d'ombre mystérieux... La lumière de sa torche était faible, mais vive, presque aveuglante. Derrière l'homme aux yeux qui tenait la torche se trouvait un ascenseur désaffecté, apparemment hors-service. Mais le plus remarquable restait le squelette accroché au mur, restait à savoir s'il s'agissait d'un vrai ou non...

Après de longues secondes de contemplation, l'homme dans l'ombre, torche à la main, laissa un léger bruit métallique se faire entendre : il était en train de retirer le couteau de son étui, lentement mais sûrement. Désormais, un éclat était visible à la lumière de la torche, celui d'un couteau, tenu d'une main malhabile aux armes et salie par la poussière. Il n'avait pas l'air prêt à attaquer, mais adoptait une posture défensive qui indiquait qu'il était préférable de ne pas s'approcher... Cet homme semblait aussi farouche et démesuré qu'un animal sauvage, de par ses réactions presque bestiales tant elles se rapprochaient d'un animal effrayé plutôt que de l'homme moderne. Une chose remarquable également, qui était visible à la lueur de la torche, c'était cette coiffure de cheveux blancs comme la neige. Ainsi le fait que ce mystérieux homme aux réactions sauvages était, selon toute supposition, un albinos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro Hoshii
Humain
avatar

Messages : 112
Messages rp : 16
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 24
Localisation : appartement

Identification
Âge: 19
Statut: Simple habitant
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Dim 23 Jan - 21:03

"-Haaaaaaaa!-
...
Mamaan!-"

Kuro se réveilla encore une fois en ce début de soirée en sursaut. Ces rêves... Ou plutôt ces souvenirs hantaient toujours son esprit. Elle était assise dans son lit la tête plongée dans ses mains. La pièce était dans un noir presque total, il n'y avait plus que le lit comme meuble tout le reste étaient des cartons éparpillés de si de là. Pourquoi? Parce que Kuro était en phase de déménagement.

* Quand je serais partie de cette maison les cauchemars cesseront... J'espère...*


La jeune fille se frotta les yeux et sortit de son lit bien chaud pour s'aventurer dans le froid de la pièce non chauffée. Que faire aujourd'hui encore? Ou plutôt ce soir, cela vous étonne peut être que cette humaine vive la nuit et dort le jour mais, depuis l'accident, sans contrôler son sommeil, elle ne pouvait tout simplement que s'endormir en journée et plus la nuit. Après s'être lavée et habillée puis sortit de la grande et vielle maison elle trouva finalement quoi faire. La première et de chercher quelque chose à manger et la seconde est de trouver un travail. Oui, Kuro eu la chance d'hériter de toute la fortune de sa famille mais, un jour il n'y aura plus d'argent et lorsque cela arrivera il serait préférable d'avoir un travail bien payé ou non. La rue était vide et silencieuse, seules les lumières des lampadaires éclairaient le chemin. Après tout nous sommes mardi et les personnes 'normales' doivent surement dormir pour être en forme demain. Elle se promenait donc s'arrêtant au rare magasin ouvert à cette heure-ci demandant avec son petit calepin si un nouvel employé serais le bienvenu.

- Pas besoin - Non merci - Vous n'êtes pas assez forte - Nous n’acceptons pas les handicapés -

Toutes les réponses qu'elle reçut ont fini par l'énerver, normal non? Elle avait surtout l'impression que chacun lui disaient seulement que le fait qu'elle ne parle pas les gênent. Au moins quelques-uns ont eu le courage de vraiment le lui dire! Elle reprit alors son chemin et donna un coup de pied dans une petite caillasse qui se trouvait là par hasard. Le cailloux 'sautilla' jusqu'à une petite boulangerie. Kuro s'y aventura pour acheter un petit pain au chocolat encore chaud qu'elle plaça dans sa sacoche au cas où une petite faim lui viendrait. En sortant de la boutique un petit être blanc voltigea devant ses yeux. Comme prise d'une fascination enfantine, la jeune femme au long cheveux bouclé poursuivit le papillon de nuit. Elle se laissa mener comme cela une heure durant avec un grand sourire aux lèvres. Elle ne remarqua même pas son éloignement des quartiers qu'elle connaissait et finit par arriver dans l'usine désinfectée. Encore à cet instant elle ne pensait qu'à l'insecte volatile qui gentiment se mit à voler moins haut pour que Kuro puisse essayer de l'attraper. Elle s'aventura de plus en plus profondément et inconsciemment dans ce bâtiment froid, sombre et humide. Soudain l'être d'un blanc si pur s'envola pour ne plus jamais revenir. Attristée la jeune femme resta un moment à regarder l'endroit ou l'insecte s'était enfuit quand enfin elle se rendit compte de sa position. Légèrement affolée elle tourna et retourna autour d'elle puis commence à marcher en cherchant une sortie.

C'est à ce moment que 'la bête de l'usine ' surgit dans l'histoire! Brandissant une torche devant elle, Kuro fit un bond en arrière.

"Qui êtes vous?!"

Kuro l'observa toujours effrayée. La ... Personne en fasse d'elle avait de sinistres yeux rouges apeuré, d'ailleurs même sa voix montrait de la peur, grâce à la faible lumière que procurait la torche elle put également distinguer des cheveux blancs. C'est donc un albinos! La jeune fille, prise de panique se mit soudainement derrière un poteau en entendant un bruit métallique ressemblant trait pour trait à celui d'une lame. Elle pris un caillou ou un morceau de métal par terre et le jeta vers la... chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane Kirikage
Mordu
avatar

Messages : 104
Messages rp : 18
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un cercueil...

Identification
Âge: 500
Statut: Vagabond
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Dim 23 Jan - 23:21

Un grand homme aux yeux écarlates, portant une étrange chose sur le dos, marchait dans la nuit...Il n'avait pas le choix, il devait se nourrir, mais il ne mangeait pas de viande...ou de légumes...Non...Lui, il buvait du sang...Mais il ne pouvait pas sortir le jour...La lumière du soleil le tuerait...il y a quelques siècles, c'était facile...La nuit était sombre mais maintenant il était dur de faire la différence...
Maudits humains...On n'était même plus tranquille la nuit, avec toutes leurs lampes, leurs lumières...Eux ne pouvaient pas vivre sans éclairage, mais Kurogané lui, ne pouvait pas supporter la moindre luminosité...C'était pour ça qu'il emmenait partout ce lourd cercueil qui lui servait de lit et d'abri le jour...Il était Vampire...Et le soleil lui était fatal...Et comme trouver un abri loin des hommes n'était pas facile, il vivait dans une boîte pour mort...De toute façon, techniquement, il l'était déjà...

Ses pas l'avaient guidés jusqu'à une vielle usine désaffectée, il pensait pouvoir y être tranquille...Aucune rencontre ne fut faite sur le chemin, il aperçu juste un papillon s'échapper du bâtiment un peu croulant par manque d'entretien, puis il entendit une voix:


"Qui êtes vous ?"

Alors même ici il ne serait pas tranquille ? Maudits humains...Une vraie vermine qui s'étalait dans le monde...Peu importe ! Il voulait se reposer un peu loin du bruit et de la lumière, mais apparemment ce n'était pas possible...Si il y a de ces pourritures, alors il y a de la nuisance sonore...Et en plus ils avaient une torche...Hé bien tant pis pour eux ! Ils éteindraient leur saleté et fermeraient leurs tronches si ils tenaient à la vie...

Il entra silencieusement malgré le grand cercueil attaché sur dos et arriva derrière une jeune fille qui semblait terrifiée et qui semblait se cacher de ce type bizarre avec des yeux rouges...Un autre vampire ?...Non...Impossible, les vampires ne tremblent pas devant une humaine et n'ont pas besoin de torche...Il avait entendu dire que parfois, dans différentes espèces, un être né avec un problème de "coloration", il a les yeux rouges et est tout blanc...Un...Albinos si il ne se trompait pas...


"Je viens me reposer, alors vous la fermez et vous éteignez toutes les lumières...Celui qui m'éclaire, je l'abat, pigé ?"

Sans attendre la moindre réaction des deux humains, il marcha le long du mur, jusqu'à arriver au bout d'une quinzaine de mètres, il s'arrêta, déposa sans bruit son lourd fardeau au sol et s'assit en tailleur, la base du visage caché dans le col de son étrange manteau...Ce n'était pas vraiment un manteau d'ailleurs, mais plutôt une sorte de cape ancienne...Il tourna légèrement la tête et fixa agressivement de ses sinistres yeux écarlates les deux humains, les mettant en garde :

"Je veux être au calme...Au moindre bruit, je vous colle une balle dans la tête, c'est clair ?"

Il ferma ensuite les yeux, se tenant droit malgré qu'il soit assit, il surveillait les deux inconnus aux bruits, il y avait peu de chance pour qu'ils possèdent l'un ou l'autre une arme à feu...Mais même si il ne les voyait plus, l'ancien ninja percevait les déplacements de l'air, mais surtout le souffle précipité des deux effrayés...
"Trop bruyants" selon lui, mais il n'avait pas faim, puisqu'il avait mangé en arrivant...Un pauvre hère qui l'avait bousculé alors qu'il n'y avait pas de témoins...Et il pouvait bien se montrer clément une fois de temps en temps...
Kurogané les épargnerais donc, tant qu'ils ne le dérangeraient pas outremesure..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Van Drake
Humain
avatar

Messages : 11
Messages rp : 3
Date d'inscription : 21/01/2011

Identification
Âge: 25
Statut: Isolé...
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Lun 24 Jan - 0:07

L'homme étrange vit un homme à la lueur de sa torche. Apparemment... au vu de la chose derrière son dos qui prenait tant de place, il était dangereux. Sa première réaction aurait été de prendre son fusil, mais il n'avait aucune intention hostile. Il tourna la tête vers l'inconnu portant apparemment ce qu'il avait identifié comme étant un cercueil, lorsqu'un objet lourd vint heurter son visage de plein fouet... Un morceau de métal rouillé, sale et infectieux, entra en contact avec sa face si violemment qu'il en fut assommé sur le coup. Allongé sur le sol, une torche gisant à côté de lui, un couteau près de sa main et une blessure assez conséquente au visage. Voilà tout ce qui était visible. Du sang ruisselait un peu partout sur son faciès, et les multiples petites blessures dispersées sur son visage étaient assez moches à voir. Il était visiblement inconscient, ne bougeait plus et n'émettait plus le moindre son. Également, son fusil ancien était tombé au sol, toujours chargé d'une balle d'argent. Il resta plusieurs secondes, voire plusieurs minutes, sonné. Puis brusquement il se leva, totalement enragé par les événements....

Il s'était levé brutalement, très brutalement, et s'était immédiatement jeté sur la femme qui lui avait lancé le morceau de métal pour la plaquer au sol, tenant fermement son couteau en main. Mais il n'osait pas s'en servir, malgré qu'il tenait sa gorge d'une main et son couteau de l'autre. Il était dans une situation assez délicate, mais ne se contrôlait presque plus... Ses yeux avaient changé, ils n'étaient plus effrayés, ils étaient enragés et en colère. Il leva son couteau, la main tremblante, puis s'arrêta brusquement lorsque ce dernier se trouvait à un centimètre peut être du visage de la femme... La plaie à son visage s'était infectée. La main tremblante, la lame qu'il empoignait si vigoureusement tomba mollement au sol dans un cliquetis métallique. Lui même, recula légèrement, relâchant l'étreinte qu'il exerçait sur la femme l'ayant agressé, toujours accroupi, puis cracha une minuscule gerbe de sang au sol. Son teint pâle ne faisait que prendre de la froideur, et il se sentait de plus en plus faible. Il finit par retomber au sol mais, cette fois-ci, un air tétanisé au visage, presque vert de teint de peau, visible à la faible lueur de sa torche gisant elle même sur le sol à côté de lui. Il avait toujours les yeux grand ouverts, et toussait en permanence, visiblement gravement infecté. La rouille sur le métal contenait encore les germes de plusieurs maladies, et qui sait combien...

Il se tenait la gorge des deux mains, crachant par moments quelques gouttelettes de sang entre quelques quintes de toux. Il tentait par moments de ramper vers ce qui semblait être un ancien ascenseur, une clé déposée au creux de sa main. Mais lorsqu'il tenta d'insérer la petite clé grisâtre dans cette serrure posée contre le mur en levant le bras, il reposa celui-ci sur sa gorge et cracha un petit flot de sang encore plus impressionnant que les précédents. Il avait presque envie de taper les murs de la tête, tant la douleur l'habitait. Il tremblait, puis devenait de plus en plus faible. Sa vue se troublait, et il sombrait petit à petit dans l'inconscience... Il sentait ses forces l'abandonner, il allait sûrement tomber dans le coma prochainement... Ce qui arriva finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro Hoshii
Humain
avatar

Messages : 112
Messages rp : 16
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 24
Localisation : appartement

Identification
Âge: 19
Statut: Simple habitant
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Lun 24 Jan - 8:27

Un troisième personnage entre en scène, silencieux, grand ,sombre et encombrant. Kuro n'a pas le temps de l'observer bien en détail déjà bien trop occupée à paniquer face à 'la bête'. Cette dernière quant à elle ne semble pas y faire très attention mais après tout il n'aura pas énormément de temps de réaction après son arrivé. Les premières paroles du grand homme firent sursauter Kuro qui resta tout de même dans le même état de peur que précédemment.

"Je viens me reposer, alors vous la fermez et vous éteignez toutes les lumières...Celui qui m'éclaire, je l'abat, pigé ?"

Le personnage noir se déplace sur la scène de grabuge et quinze mètres plus loin s'installe à côté de sa grosse boîte qu'il trimbalait sur le dos. C'est à ce moment que Kuro put remarquer ses yeux rouges, ils étaient légèrement différents de ceux de l'humain agité mais tout de même rouges. A croire qu'en fait avoir des yeux verts est plus exceptionnel que ceux qui sont, je me répète, rouges.

"Je veux être au calme...Au moindre bruit, je vous colle une balle dans la tête, c'est clair ?"

Le nouveau personnage est bien clair dans ses explications mais la jeune fille, trop en état de stress pour vraiment réfléchir comme elle aime à le faire normalement dans des situations compliquées, lance enfin le fameux bout de métal. L'objet poisseux, sans réellement le vouloir, heurte avec violence la 'créature' qui sous le choc tombe à terre. Trois objets au sol sont alors plus ou moins visible; la torche qui éclaire encore un peu, le couteau, et un fusil. Kuro avale sa salive avec un peu de mal, elle trouve l'instant moins effrayant maintenant que 'la bête' a cessé de la menacer de sa torche. Elle gardait tout de même une grande méfiance vis-à-vis de cette personne qui est arrivée mais ses intentions ne semblaient pas hostiles à part si elle et l'autre au sol se permettent de faire trop de bruit. Maintenant qu'elle était presque sur de ne plus être poursuivit elle s'apprêta à partir laissant l'homme étrange et l'homme qui se repose. Mais... Il y eut un empêchement.
L'albinos s'était finalement réveillé plus vite que prévu et se jeta immédiatement, sauvagement,... brutalement sur la pauvre jeune femme, en prenant au passage son couteau. L'empoignant fermement au cou elle fut plaquée au sol un couteau la menaçant de s'abattre sur elle. Mais dans qu'elle pétrins s'était-elle mise encore? Kuro, ne pouvant pas crier, ce qui n'est pas une mauvaise chose pour le troisième personnage sans doute, se contente alors de se débattre. Elle n'avait plus peur de la mort, elle s'en fichant un peu même vu que de toute façon elle n'avait absolument plus rien à quoi se rattacher, mais elle a peur cependant de la souffrance et également du visage sale et ensanglanté de l'être agressif qui la menace avec un couteau. La scène était digne d'un magnifique film d'horreur ou encore d'une scène de crime! La 'bête de l'usine' s'apprêta à abattre l'arme avec sauvagerie dans la tête de notre Kuro, qui ferma alors les yeux, MAIS comme par un merveilleux hasard la lame tomba au sol! (tatatam)
La créature lâcha la jeune femme et recula en toussant. Un liquide visqueux et rouge ou je ne sais comment le décrire fus projetait dans ses cracha, certainement du sang et de la salive. Kuro c'était remise bien vite sur pied observant avec terreur l'humain étrange agoniser et regardait avec crainte de troisième personnage, ayant peur d'une prise de colère de celui-ci à cause du bruit et qu'il les tue tous les deux. Elle ne pouvait pas partir à présent, pourquoi? Pour une grande partie certainement car elle est complètement naïve, inconsciente ou tout ce que vous avez en tète. Mais également car sa nature lui interdit de laisser quelqu'un agoniser ainsi dans la nature (oui même si c'est un méchant poisseux qui à faillit la tuer).
~d'après les mouvements de L'albinos~
Elle saisit les clefs de l'inconscient avec des gestes légèrement paniqué et ouvrit l'ascenseur délabré et certainement hors service. Elle repéra facilement une trousse de médecine qu'elle eu vue récemment à l'hôpital, par contre comment savoir quoi faire? Il était sur et presque certaine que le .... futur peut être mort... voulais prendre quelque chose pour ne plus tousser à la mort, mais quoi?
Mentalement elle hésita beaucoup mais elle n'avais pas le choix et avant de l'empoisonner pour de bon il fallait essayer de demander à l'homme en noir si LUI pouvait faire quelque chose. Bon, elle était presque sur de se faire rejeter comme quoi ce n'était pas ses affaires où qu'il n'à qu'à crever et autre, mais qui ne tente rien n'a rien. Elle écrit alors sur un bout de son carnet, qui était logé dans sa sacoche, sa demande.

" Aidez moi, je vous en pris, à trouver le bon médicament. "

Elle lui tendit le carnet où l'écrit apparaissait, son écriture, au contraire de son habitude, était là, biscornu mais lisible; sa main tremblait à cause de la peur et du stresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane Kirikage
Mordu
avatar

Messages : 104
Messages rp : 18
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un cercueil...

Identification
Âge: 500
Statut: Vagabond
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Mar 25 Jan - 0:27

Quelle agitation...Décidément, ces maudits humains ne peuvent pas se passer de faire du bruit plus de dix secondes ou quoi ? Il lui semblait avoir été clair pourtant...Pas de bruit sinon, il les abattait...Et pourtant, voila que la gamine jette un truc rouillé sur l'albinos qui s'effondre au sol...Ça à la limite...Il n'aurait rien dit...Sauf que le décoloré était toujours vivant, et en plus il semblait être passé de la peur à la colère et il se jeta sur la pauvre fille, essayant de l'étrangler et s'apprêtant à la poignarder, quand soudain il arrêta son coup à quelques centimètre de la tête de l'humaine...Dommage...Voir le sang couler aurait été amusant...

L'Albinos semblait aller mal...Il crachait un peu de sang entre deux quintes de toux, qui se faisaient de plus en plus fréquentes et de plus en plus fort...On aurait dit qu'il était en train de crever...Au moins c'était distrayant...Le voir ramper...Vomir ses tripes...Agoniser et bientôt claquer si il ne prenait pas ses médocs...

Si il voulait claquer, d'accord ! C'était SON problème ! Mais qu'il le fasse en silence ! Ne pouvait-il donc pas décéder calmement ce crétin ? Si ce stupide humain n'était pas déjà en train de mourir il l'aurait tué ! Ne serait-ce que parce qu'il n'avait pas obéi ! Et ce n'était pas fini...

L'autre gamine, qui venait pourtant de manquer de se faire cramée, étranglée, puis poignardée par le décoloré, se leva cependant et alla l'aider...Quelle idiote...Kurogané la regarda s'agiter vainement, tentant de trouver quoique ce soit qui pourrait sauver le jeune homme qui venait de perdre connaissance...Et comme elle ne trouvait rien...Elle changea d'idée, et alla tenter sa dernière chance : Aller le voir lui, le Vampire...Pour lui demander de l'aide...Pitoyable, comme si il allait se déranger pour de la bouffe pas fraîche...Elle écrivit rapidement sur un petit carnet sa demande désespérée :


" Aidez moi, je vous en pris, à trouver le bon médicament. "



Pathétique...Si il avait le choix, il les laisserait s'entretuer, sauf qu'il n'avait pas envie de se battre, de manger, ou d'être encore plus dérangé par toutes ces vermines ! Même si Kurogané avait des centaines de fois la force suffisante pour les tuer d'une seule main, il ne voulait pas tuer...Sauf qu'il avait encore moins envie de bouger pour un stupide albinos, encore moins suite à la demande d'une stupide gamine !

Mais là était le problème, si il n'intervenait pas, elle ne lui foutrait pas la paix ! Alors le vampire au regard de sang se leva, et s'approcha de l'albinos, l'attrapant sans ménagement par les cheveux après s'être accroupit près de lui, et observa calmement la situation...Il n'était pas médecin, ou quoique ce soit qui s'y apparentait : Mais il savait reconnaître une infection...Et si ce n'était que ça...Alors il était facile d'y résoudre, restait plus qu'à espérer qu'il ne hurle pas trop fort au réveil...

Une infection...C'était juste un nid de bactéries et d'autre trucs dans le genre...Et ça tombe bien, il avait le meilleur des désinfectants qu'on puisse trouver sur le marché, il plongea sa main dans l'une des poches interne de son manteau et en sortit :
Une bouteille d'alcool pur ! Appliqué sur une plaie, ça tuait net toutes les bactéries, mais aussi un peu le blessé, surtout à la tête. Il y a pas plus efficace pour éliminer toutes les saloperies qui pullulent dans une blessure, bon, ça faisait plus mal que de s'arracher un morceau de peau à la râpe à fromage, mais l'autre décédé allait pas se plaindre hein ?


"Bouche toi les oreilles, si ce n'est qu'à cause de sa blessure, il vivra...Par contre il va faire péter les vitres si il se réveille sur le coup..."

Le Vampire tira la tête de l'albinos en arrière, puis versa une bonne dose d'alcool sur la blessure, attendit de voir la réaction, et comme il ne se passait rien, en refit couler un peu, puis retourna s'assoir, laissant retomber le corps de l'inconscient, tout en terminant ce qui restait de la bouteille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Van Drake
Humain
avatar

Messages : 11
Messages rp : 3
Date d'inscription : 21/01/2011

Identification
Âge: 25
Statut: Isolé...
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Mar 25 Jan - 5:15

Il n'avait rien vu venir... La porte de l'ascenseur était enfin ouverte, et la femme avait apporté sa trousse ! Il voulait tendre un bras vers sa trousse, la vue trouble, lorsque le vampire le traîna hors de portée de la trousse... Pour lui déverser de l'alcool pur sur le visage. La douleur fut telle qu'il perdit conscience sans même crier. Toutefois, il était toujours pâle, les blessures étaient toujours saignantes sur son visage et on pouvait sentir qu'il n'était pas au meilleur de sa forme. La torche qui créait un peu de lumière dans ce coin d'ombre devenait de plus en plus faible, sa lueur se réduisant chaque seconde. Au bout de quelques minutes, elle s'éteignit, laissant place l'obscurité totale. Edgar était toujours inconscient, et il rêvait... ou plutôt, faisait un cauchemar. Il revoyait sa fuite du bûcher en boucle dans sa tête, poussant de petits grognements dans son sommeil plutôt inquiétant de par son agitation toutefois très silencieuse, les grognement étant à peine audibles à deux ou trois mètres. Il se réveilla encore quelques minutes plus tard, allongé sur le sol, pris d'un violent mal de tête. Il se tourna sur le côté, pour voir la femme qu'il avait tenté d'agresser pour se défendre. Il n'avait plus rien de "méchant" à première vue, au contraire, il avait un air désolé et honteux sur son visage blessé.

Toutefois, il n'arrivait pas à s'exprimer... Il devait économiser ses forces pour pouvoir se reposer et se rétablir plus vite. Mais il y avait quelque chose qui le fascinait et l'absorbait chez la femme qu'il avait légèrement identifié comme muette : ses yeux... Ses magnifiques deux yeux verts le captivait, tant il les trouvait fascinants. Mais encore une fois, il ne savait pas comment l'exprimer, rejeté de la civilisation... Il toussota silencieusement une fois ou deux, la gorge un peu encrassée par la poussière, mais ce n'était rien. Heureusement, d'ailleurs... Toutefois, il avait toujours froid. Et faim. La misère lui dictait la vie tous les jours. Mais il ne se préoccupait ni du froid ni de la faim. Il laissait le temps s'écouler, en mangeant ce qui lui passait sous la main. Le plus souvent, "ce qui lui passait sous la main", c'était une baguette pain, ou bien quelque chose d'autre volé dans une épicerie, ou bien dans une boulangerie... Il n'était pas prêt de retenter cette expérience qui lui valut presque la mort, et une belle infection au visage... Ça, c'était sûr et certain.

Toutefois, il se demandait une chose : où était passé le vampire ? Il n'arrivait pas à la distinguer, remarque, vu les endroits où il regardait... Il n'était pas prêt de voir qui que ce soit surgir du plafond, ou bien du plancher. Il remarqua que son fusil était toujours dans son dos et que son couteau était par terre près de la porte de l'ascenseur. Il le savait, car... il commençait à faire jour, et un très léger fil de lumière s'engouffrait dans la pénombre, révélant la porte de l'ascenseur désaffecté et ses alentours. Il se dit qu'il fallait remercier l'étranger qui était peut être, ou peut être pas encore dans la zone pour ses actes qui lui avaient totalement sauvé la vie :


« Mer... mer... ci... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro Hoshii
Humain
avatar

Messages : 112
Messages rp : 16
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 24
Localisation : appartement

Identification
Âge: 19
Statut: Simple habitant
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Mar 25 Jan - 8:28

Kuro laissa faire le grand homme même s'il saisit 'la bête' relativement...violemment. Il est vrai que l'alcool est censé être un bon désinfectant, d'ailleurs il y en avait aussi dans la trousse mais, la jeune fille, toujours sujet à un stress, ne pensait qu'à un médicament et non à un désinfectant. Et en y repensant elle croyait surtout à l'origine qu'il n'avait qu'une grosse toux ravageuse alors que le front du malheureux était en sang et même peut être un peu jaunâtre. Cependant, elle se refuse à se rappelle que si elle n'avait pas lancée le bout de métal rien de tout cela ne serait arrivé.

"Bouche toi les oreilles, si ce n'est qu'à cause de sa blessure, il vivra...Par contre il va faire péter les vitres si il se réveille sur le coup..."

Kuro exécuta la demande de l'homme en noir sans se poser de question et se boucha donc les oreilles. Elle fut soulagée d'apprendre qu'il n'allait pas mourir, ou du moins pas de ses blessure. Et même elle appris que mettre de l'alcool sur une blessure fait mal! Oui elle n'a jamais testé sur elle donc c'est difficile de savoir. Le troisième personnage déversa alors plus de la moitié de sa bouteille sur le malade qui sur le choc retombe dans le comma! Donc... Se devait être vraiment douloureux en fait... La jeune femme du coup retira ses mains de ses oreilles et profita vite fait d'avoir les mains en l'air encore pour resserrer le bandeau qu'elle avait au cou. Pendant ce très court instant l'inconnue à la boite retourna s'asseoir en terminant la bouteille. Elle observa le corps au sol encore une fois inerte, le sang coulait toujours, elle devrait lui bander la tête. Cependant, elle ne le fit pas, l'éclairage de la scène à présent calme se tamisait de plus en plus jusqu'à qu'ils soient plongés dans le noir complet. Cela ne dérange pas Kuro, elle n'a pas peur du noir, elle aime même s'isoler dans des pièces pour réfléchir quelques fois. Le problème c'est que du coup elle ne voit rien et risquais de faire un faux pas en partant et elle ne pouvait pas essayer de bander la tête du blesser sous risque de l'étouffer.

"Mer... mer... ci..."

C'est alors que Kuro compris que l'être n'était peut-être pas si sauvage. Par chance le jour commençait à se lever et doucement le lieu se redessinait dans le noir. Elle en profita alors pour très vite fait arranger 'la bête de L'usine'. Dans la trousse encore au sol il put sortir un rouleau de bandage; vraiment du bout des doigts la jeune femme pris alors la tête du blesser et le banda correctement. Avec sont peu de force elle le tira vers un mur, près du squelette en fait, et le fis s'asseoir. Avant de partir elle fouilla encore dans sa sacoche pour y sortir son pain au chocolat qu'elle offrit en souriant à la bête en se disant qu'il devait reprendre vite des force. En se relevant Kuro se tourna vers le grand homme, lui lançant un regard très sage et s'inclina devant lui pour le remercier. Peut être n'avait il pas fait grand-chose mais son intervention fus importante pour la muette. En se redressant elle sourie à nouveau et partit enfin, la conscience tranquille.

Arrivée hors de l'usine:
" Gruiiik~ "
*J'ai faim...!*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane Kirikage
Mordu
avatar

Messages : 104
Messages rp : 18
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un cercueil...

Identification
Âge: 500
Statut: Vagabond
Relations:

MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   Mar 25 Jan - 22:20

Quelle misère...Gâcher du bon alcool pour une vermine d'humain...Mais qu'est ce qui lui était passé par la tête ? Et depuis quand s'empêchait-il de tuer les gêneurs !? En temps normal, un humain, c'était trois options :
-Un simple quidam qui la ferme et passe son chemin, comme ça, pas de problèmes, pas de questions, et on lui foutais la paix au moins !
-De la bouffe, qui servait uniquement à lui permettre de continuer son chemin sans claquer ou un truc pour se défouler quand il est énervé...
-Le débile qui le dérangeait et qu'il expédiait en quatrième vitesse en Enfer pour telle ou telle raison, comme ne pas obéir...

Or, ils n'avaient pas obéis, ils faisaient un boucan pas possible ! Non seulement ils l'empêchaient de se reposer tranquillement, mais en plus ils poussaient l'audace jusqu'à aller lui demander de l'aide ! Mais c'est seulement maintenant qu'il se rendait compte de sa propre stupidité...Ne pas avoir envie de tuer...la bonne blague ! Ça ne lui était encore jamais arrivé, alors pourquoi cette fois il avait préféré les aider plutôt que les éliminer ? Enfin...Vider la fille de son sang pour faire le plein et laisser crever l'autre décoloré...
Ce n'était pourtant pas dur de tuer ! Encore moins pour lui ! Sa simple force naturelle lui aurait déjà permis de leur broyer la tête sans problèmes ! Sans compter son entraînement qui avait fait de lui l'un des plus terribles Ninjas du Japon ! Et ne parlons même pas de ce qu'il pouvait faire depuis qu'il était un Vampire !

Si il avait été moins idiot, il aurait réfléchi avant d'accepter la demande de l'humaine, et si il avait réfléchi, il aurait tiré cette conclusion : Humain=Vermine=A éliminer ! Sauf qu'il s'était montré paresseux, et n'avait pas pris le temps d'examiner la situation...Depuis quand les Vampires sauvent-ils des humains qui n'ont rien fait pour eux ? Idiot qu'il était...Et en plus il avait gâché de la bonne boisson qui se faisait si rare à cette époque moderne...

Tandis qu'il retournait dans son coin, il fut interpellé par une action de l'humaine, elle le regarda d'un air sage, puis à sa grande surprise, bien qu'il n'en montra rien, elle s'inclina, puis sourit et s'en alla...Kurogané s'apprêtait à essayer de la suivre pour lui demander pourquoi elle s'était inclinée, mais arrêta net son geste en voyant de la lumière entrer dans l'ancienne usine maintenant désaffectée :
Le jour se levait ! Il était grand temps pour lui de retourner s'enfermer dans son cercueil si il ne voulait pas brûler net ! Tant pis pour la question pour la gamine...

Restant aussi froid et impassible qu'en entrant, agissant toujours avec la même précipitation, c'est à dire, aucune, comme si il était, ET l'était, absolument insensible à tout ce qui se passait; et retourna à coté de son lourd chargement qu'il avait déposé en arrivant :
Il s'accroupit à coté, et ouvrit la solide demeure normalement destinée pour les morts et cria assez fort pour que l'autre cadavre en sursis l'entende :


"Si tu me dérange durant mon repos, je te tue à mon réveil ! Et si tu ouvres mon cercueil, je t'abats sur le champ ! c'est clair ?"

Ceci étant dit, le grand Vampire ouvrit sa boîte et s'allongea de tout son long dedans...Il était fait sur mesure, alors il lui convenait parfaitement...Et il referma le couvercle, laissant son arme à feu dans sa main droite pour abattre immédiatement quiconque oserait le déranger durant son "sommeil" et commença à se reposer, sans dormir réellement...Il s'agissait plutôt d'une sorte de "mise en veille", il ne dormait pas, mais n'était pas réellement éveillé non plus...

Kurogané laissa les deux humains où ils étaient, c'était pas son problème, et ça ne le serait jamais, surtout en plein jour...Pour lui, il était l'heure de se reposer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Intrus" dans la tanière du scientifique [PV Kuro Hoshii]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coalition :: La Ville :: Zone industrielle :: Usine désaffectée :: Ascenseur désaffectée-
Sauter vers: