AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confidences au milieu de la Nuit [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miria Sania
avatar

Messages : 8
Messages rp : 2
Date d'inscription : 17/02/2011

Identification
Âge: 27 ans
Statut: Espionne
Relations:

MessageSujet: Confidences au milieu de la Nuit [libre]    Lun 14 Mar - 6:33

La lune arbore une infime lueur dorée. Elle est la reine d'un soir en l'absence de nuages qui laissent places aux étoiles teintées d'une leur argenté, L'hiver vit ses derniers instant et pourtant, la nuit s'annonce fraiche et humide. L'absence de vent plonge le parc dans un profond silence où même les insectes s'annoncent discrets. Les arbres s'alignent et fièrement arborent les premières poussent qui écloront à l'arrivé du printemps.

Une main aussi froide que la nuit se pose délicatement sur le tronc d'un arbre centenaire subissant depuis tout temps les affres du quotidien. Enfin, sa main quitte ce délicat contact avec la nature, ses yeux se posent sur la lune qui s'avère être la source principale de lumière. Un maigre réconfort qui lui suffit amplement. Belle et généreuse, elle baigne le parc de sa lueur mystérieuse accompagnant le moindre pas de la jeune femme qui ère sans bruit. Miria marche seule et arbore néanmoins un large sourire, ses lèvres remuent et pourtant il n'y a personne. Elle éclate de rire brisant net ce lourd silence qui baigne la nuit. Elle se baisse, et , avec intérêt, observe longuement cette fresque de pierres qui compose le sol. Miria saisit une pierre qu'elle détaille longuement. Lisse, peu accidentée, un infime mélange d'un noir charbon ponctué de stries argentées. Une magnifique pierre aux yeux de la jeune femme qui sourit fière de sa trouvaille.

Ses jambes la conduisent à hauteur d'un banc où elle prend place. Elle baille généreusement avant de s'allonger, ses yeux se ferment et déjà, son esprit vogue vers d'autres mondes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeru
Originel
avatar

Messages : 130
Messages rp : 9
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 23

Identification
Âge: 1215
Statut: espion
Relations:

MessageSujet: Re: Confidences au milieu de la Nuit [libre]    Mer 16 Mar - 23:47

Non loin de là, déambulant dans un vertige de sérénité, féline et sensuelle , une autre femme. Elle se meut sans effort, sans bruit, comme un bel animal marin, drapée dans les algues de sa robe et de sa chevelure flottante.Son visage est serein. Rien que son physique, sa longue chevelure blanche, ses courbes harmonieuses, nous font tourner la tête, nous font voir le monde à l'envers, la tête en bas tournoyant en volute, les pieds vers le ciel. Tout en douceur, elle glisse, s'immisce, et fait nous fais changer de temps, d'espace. Voila certains effets que pouvait déclencher Saeru lorsqu'elle s'aventurait en dehors de la forêt , car oui elle était belle, bien plus que ça même, emprunte d'une beauté sauvage et douce à la fois. Une beauté animal.

La belle arrive vers un petit ruisseau qui serpente traversant le parc en sa longueur. Son visage calme passe et repasse devant la paroi irisée, ses mains caresses l'eau. La contemplation heureuse des éléments, eau, transparence lumineuse, ondoiements et mouvements harmonieux du corps féminin, suggère un regard plus complexe , liée à l'évolution du vivant, à son adaptation à tout milieu nouveau.

Enfants, nous avions la liberté de choisir consciemment une partie de ce que nous deviendront plus tard. Evidemment notre choix s'orientait en fonction de nos rêves, de nos aspirations. Tout était possible et permis. Mais il y avait toujours cette question de l'identité. Qui étions-nous et d'où venions-nous? Pourquoi étions-nous différents des humains nous les loups? trop de questions qui restaient non élucidées et qui hantaient la louve lorsqu'elle se laissait aller aux songes.

Malgré cela des hommes avaient essayés de faire des "liens" avec les loups. Et pourtant le fossé entre les deux civilisations était frappant. Saeru était sensible à ces personnes qui avait tenté de tendre un pont entre ces deux rives. Lui laissant des traces qui la touchait. Ce soir en venant ici elle rendait hommage à tous les hommes tombés dans leur lutte pour un idéal. Comment s'interrogeaient t-ils encore et encore à propos des conséquences de leurs actes? Comment faire exister une utopie de vie dans ce monde? Comment se battre pour garder vivante notre mémoire, notre histoire? Se battre pour réunir les différentes générations , présentes, passées, et confondre le temps.

Enfin bref toutes ces pensées que ressassait la belle en venant se promener ici dans ce lieu désert ...ou presque, une jeune femme était allongée sur un banc un peu plus loin. Saeru posa son regard bleu azur sur elle un instant comprenant qu'elle avait affaire à une humaine . la louve sous forme humaine se redresse, sa main gouttant de l'eau fraîche dans laquelle elle venait de tremper, le vent se levant portant son parfum sauvage autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miria Sania
avatar

Messages : 8
Messages rp : 2
Date d'inscription : 17/02/2011

Identification
Âge: 27 ans
Statut: Espionne
Relations:

MessageSujet: Re: Confidences au milieu de la Nuit [libre]    Lun 28 Mar - 6:36

Une main qui se crispe puis une autre, un flash sans fin qui fait apparaître un bien étrange visage. Elle finit enfin par se détendre et caresse sa joue comme pour se rassurer. Il semble avoir si froid, l'être qui la fixe de ses beaux yeux bleus ; pourtant, il est incapable de sourire et il l'évite plus qu'il ne la contemple. Blessée, elle se détourne de lui avant de revenir et de le gifler non sans pouvoir retenir son éternel sourire. Il sourit avant que son visage ne s'enfonce dans le néant qui dévoile un tout autre univers. Celui-ci est cru, blanc laiteux et si terne. Cette maison qui pousse parmi bien d'autres n'a de ressemblance qu'un toit ondulé de couleurs rouge. A nouveau, une porte s'ouvre, mais ce n'est plus la lueur réconfortante d'un feu de cheminé quotidien qu'elle connaît si bien, ni le visage d'un bien aimé mais une infime lueur qui déjà disparaît au fin fond de la pièce. Elle prononce un nom avant de voir tout s'effondrer sur elle, hurle et caresse son propre visage meurtri par une douleur onirique.

Le parc s'offre à nouveau à elle, la nuit toujours aussi silencieuse. Elle contemple sa main droite qui porte encore les stigmates d'un choc récent, elle tremble, a du mal à reprendre son souffle et panique. Elle observe les alentours, se sentant observée et menacée. Elle se lève d'un bond quittant le banc ou elle s'était assoupie quelque instant plutôt. Au loin, une ombre se dessine, une personne l'observe. Miria reste parfaitement immobile et tente de détailler cette personne étrangère à ses yeux. Le vent semble être de la partie et se mêle à la rencontre impromptue. Pas un mot ne filtre avant qu'elle ne se décide à avancer d'un pas léger mais rapide. Sans doute encore un junkie ou un alcoolique en mal de sensation qui vient tenter sa chance dans le parc. Quelle misère, même ce parc semble corrompu par les indésirables. Miria se met à siffler d'un air distrait, feignant l'indifférence et l'innocence. Mais l'étranger ne sera sans doute pas dupe, drôle d'heure pour se promener dans un parc. Avec son allure d'écolière, et ses couettes généreuses, une vile tentation de plus. Elle s'avance encore pour voir de ses propres yeux qui est l'audacieux, mais non sans surprise, c'est une silhouette féminine qui lui apparaîtra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeru
Originel
avatar

Messages : 130
Messages rp : 9
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 23

Identification
Âge: 1215
Statut: espion
Relations:

MessageSujet: Re: Confidences au milieu de la Nuit [libre]    Jeu 31 Mar - 12:48

"Un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes. "

Saeru avait détournée les yeux de la belle qui venait de se réveiller d'un mauvais cauchemar vue le cri qu'elle venait de pousser, pour les poser sur l'astre blanc qui rythmait ses nuits et ses mois, le contemplant durant un long moment. Qui est plus utile, le soleil ou la lune ? La lune, bien entendu, elle brille quand il fait noir et nous guide dans l'obscurité, alors que le soleil lui ne brille uniquement que lorsqu'il fait clair. Lorsqu'elle était enfant c'est durant le peu de temps qu'elle avait passée avec sa mère celle-ci aimait lui raconter des légendes et histoires sur la lune , cette grande dame qui était maitre de leurs transformation. Un sourire étira les lèvres de la louve en repensant à l'une de ces histoires sur la venue de la lune. Puis Saeru finit par s'asseoir par terre ramenant ses jambes contre elle les entourant de ses bras , parlant tout haut sans s'en rendre compte, récitant sans faille les nombreux vers que sa mère des générations plus tôt lui avait murmuré au creux de l'oreille pour la bercer lors des nuits difficiles. C'est en fermant les yeux et en faisant abstraction à ce qui l'entourait qu'elle commença à parler d'une voix douce, mais emplie d'une puissance indéniable.


Déesse des Ages oubliés
Combien de regards vers toi se sont levés!
De l'enfant qui t'imagine douce comme le miel
A l'amoureux qui te lance sont vibrant appel
Vois-tu encore malgré le temps qui passe,
Ce monde où nos rêves trépassent?

Tiens moi compagnie cette nuit,
Laisse moi te regarder avancer dans le ciel sans bruit
De ta marche éternelle
Suspends ton cours un instant ma Belle
Laisse moi croire que de tes pâles rayons
Qui tombent la nuit sur nos maisons
S'égoutte encore un peu de ce bleu
Qui de celle que j'aimais ornait les yeux...

La nuit est ton écrin et les étoiles ta traîne,
Je te contemple belle reine
Et daigne ce soir m'accorder un vœu
Un de ces souhaits qu'on ne regrette pas vieux:
Gardienne des rêves,
Qui jamais n'a vu le soleil qui se lève,
Brille encore un peu juste pour moi
Que cette nuit glisse sur moi telle une goutte de pluie ,
Pour que je puisse enfin me libérer de mes souvenirs et oublier celle que je suis.


Ce n'est qu'après avoir finit que la donzelle se rendit compte qu'elle venait de parler tout haut. Le silence régnait toujours autour d'elle , hormis le vent qui par instant en une bourrasque soulevait nombreuses feuilles, et petit objets . Saeru ouvrit les yeux dardant son regard bleu autour d'elle. L'humaine n'était plus dans son champs de vision face à elle, ce qui lui fit légèrement froncer les sourcils. Elle s'était laissée aller et n'avait plus fait attention à ce qui l'entourait, et savoir qu'une humaine pouvait être n'importe ou sans qu'elle le remarque la rendait légèrement nerveuse. Car oui il lui fallait du temps avant de faire abstraction de son abstraction et retrouver une concentration suffisante pour ne pas laisser le côté humain prendre le dessus et retrouver ses facultés lupines hors normes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Confidences au milieu de la Nuit [libre]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Confidences au milieu de la Nuit [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coalition :: La Ville :: Centre-ville :: Parcs-
Sauter vers: